les
examens

Dosage de l’hémoglobine glycosylée

Les globules rouges ou hématies, contiennent une protéine, l’hémoglobine (Hb) qui donne sa coloration au sang et transporte l’oxygène des poumons vers les tissus. Comme toutes les protéines, les molécules d’hémoglobine sont susceptibles d’être modifiées par la fixation d’oses ou monosaccharides, principalement le glucose (phénomène dit de glycation des protéines).

Cette fixation peut s’effectuer sur différentes catégories d’Hb, dont l’HbA1 composée de 4 sous-groupes :

  • l’HbA1a1 (fixation du fructose 1-6 diphosphate),
  • l’HbA1a2 (glucose-6-phosphate),
  • l’HbA1b (pyruvate)
  • et surtout l’HbAIc qui fixe la molécule de glucose.

C’est donc cette dernière fraction, directement liée à la concentration moyenne de glucose dans le sang, qui fait l’objet de l’analyse dite de l’hémoglobine glycosylée ou hémoglobine glycée.

Sachant que leur durée de vie moyenne est de 120 jours environ, une prise de sang va recueillir des globules rouges, jeunes et vieux. L’ancienneté moyenne des globules rouges composant l’échantillon peut être estimée à 60 jours, et donc l’hémoglobine glycée témoigne de la fixation de glucose, au cours des 2 derniers mois. Elle est une moyenne qui témoigne rétrospectivement des glycémies journalières pendant 2 mois, et c’est pourquoi elle est bien plus intéressante que tout autre indice dans le cadre de la surveillance d’un diabète.

Le dosage est obtenu à l'aide d'une prise de sang veineux au pli du coude pour laquelle il n'est pas nécessaire d'être à jeun. La valeur de l’hémoglobine glycosylée est exprimée en pourcentage de l’hémoglobine totale, et se situe pour un individu sain, entre 3,5% et moins de 6,5%. Cette valeur peut atteindre 15% chez un sujet diabétique.
Ce paramètre est particulièrement intéressant car il est corrélé à l’augmentation (à partir d’un seuil à environ 6%) et à la diminution du risque de complications :

  • le risque de complication macrovasculaire évolue de la même façon
    que le % d’hémoglobine glycosylée,
  • le risque de complication microvasculaire progresse lui exponentiellement.

Le dosage de l’hémoglobine glycosylée a ses limites qu’il faut connaître :

  • Il s’agit d’un paramètre qui évolue lentement. Le point positif est qu’il n’est pas utile de le doser plus de 4 fois par an. Le point négatif réside dans son incapacité à apprécier à court terme l’effet d’un changement thérapeutique (dans cette perspective, le médecin pourra recommander le dosage de la fructosamine, qui évalue la glycation des protéines dans le sérum et témoigne des glycémies au cours des 2 à 3 dernières semaines),

  • ses valeurs ne sont plus interprétables lorsque la durée de vie des globules rouges est diminuée (<120 jours) ou que leur ancienneté moyenne chute
    (<60 jours). Dans ces cas (anémie, saignement aigu, transfusion,...), la baisse
    du taux d’HbA1c ne reflète pas celle, éventuelle, de la glycémie.

  • le taux baisse naturellement de 1 à 1.5% en début de grossesse
    sans refléter un meilleur contrôle de la glycémie.

  • enfin, la comparaison des résultats successifs nécessite que la technique
    de dosage utilisée par le laboratoire soit bien identifiée,
    de telle sorte qu’un éventuel changement de celle-ci, soit intégrée dans leur interprétation.

 

 

Ajoutez ce site à vos favoris

Suivez au jour
le jour vos
progrès sur
le plan nutritionnel.

-Imprimez le carnet